Du sac vert au biogaz, à l’engrais et au compost

Que deviennent vos déchets une fois qu’ils sont collectés devant chez vous ? C’est ce que propose de découvrir l’usine Méthavalor de Morsbach en ouvrant ses portes au public. Celle-ci fonctionne depuis 2011, et y traite principalement les sacs-poubelles verts des ménages de Moselle-Est, qui deviendront du gaz, de l’engrais et du compost.

Les trois types de sacs (bleus, verts et orange) sont d’abord triés en fonction de leur couleur. Les bleus, ou déchets résiduels, sont incinérés en Allemagne pour produire de la chaleur. Les sacs orange, déchets recyclables, sont triés manuellement selon leur contenu (emballage, papier, alu…) et partiront dans des filières de recyclage. Enfin, les sacs verts, ou biodéchets (aliments, papiers souillés…) sont mélangés à l’unité de méthanisation de Morsbach en une pâte de biodéchets, à laquelle on rajoute de l’eau et du jus issus du procédé de méthanisation.

Cette pâte est ensuite envoyée dans l’un des trois digesteurs de l’usine pour y être valorisée de deux manières :

–          En biogaz : 85 % de ce biogaz est envoyé dans un système de cogénération qui permet de produire de l’électricité et de la chaleur. Les 15 % restants sont « épurés » (séparation du CO2 et du méthane) pour obtenir du bio méthane, injecté notamment dans le réseau GRDF.

–          En compost, qui est ensuite pressé : la partie solide est criblée et affinée et la partie liquide servira d’engrais pour les agriculteurs.

Au total, de l’arrivée d’un sac vert à sa valorisation en biogaz, compost ou engrais, le processus prend en moyenne six à sept semaines. 45 000 tonnes de déchets ont été traitées l’an passé à Méthavalor (32 000 tonnes de sacs verts collectés chez les habitants, 6 000 tonnes de biodéchets professionnels, 5 000 tonnes de déchets verts broyés et 2 000 tonnes de biodéchets liquides).

Plus d’informations au lien suivant.

 Imprimer

Laisser un commentaire

*